Logiciel libre


Définition d'un logiciel libre

Un logiciel est libre lorsque ses utilisateurs peuvent l'étudier, le copier, le modifier, l'améliorer et le distribuer.

Pourquoi les logiciels doivent être libres

La législation sur le droit d'auteur, qui est applicable aux logiciels, est souvent utilisée abusivement pour imposer des restrictions inacceptables sur l'utilisation des logiciels.

L'exemple le plus célèbre de ces abus est l'interdiction d'utiliser un logiciel sur plus d'un ordinateur. Il faut tout de même beaucoup de culot pour faire payer un logiciel souvent assez cher, et ensuite interdire à un utilisateur qui possèderait deux ordinateurs chez lui d'utiliser le logiciel sur ses deux ordinateurs.

On retrouve ce genre d'abus avec le tristement célèbre Windows, un système d'exploitation édité par la société Microsoft. Son prix est de l'ordre de la centaine d'euros, et si vous le voulez sur vos trois ordinateurs, vous devez l'acheter trois fois.

Il y a beaucoup d'autres abus qui sont permis par la législation sur le droit d'auteur. Par exemple il est interdit d'étudier le fonctionnement d'un logiciel propriétaire, notamment pour s'assurer qu'il n'y a pas de code malicieux à l'intérieur. Tout le monde sait maintenant qu'Apple enregistre tous les déplacements des utilisateurs d'Iphone dans un fichier sur le téléphone et sur l'ordinateur qui sert à la "synchronisation". Cela laisse donc ces données à la merci du premier cracker venu.

Le fait d'interdire de donner une copie d'un logiciel à son voisin est tout aussi abusif, et personne ne devrait l'accepter.


Les logiciels libres banissent purement et simplement ces pratiques abjectes, en autorisant les utilisateurs à redistibuer le logiciel à qui ils veulent, à étudier le code source du logiciel, à l'adapter selon leurs souhaits.

Articles sur le site de GNU

Le site web de l'organisation GNU contient beaucoup d'excellents articles qui expliquent les enjeux des logiciels libres. Les plus éloquents sont :